L'expert automobile

Autotribu est le fruit d’une réflexion d’experts automobile sur les problématiques tolérables ou inacceptables qui polluent les utilisateurs de véhicules quels qu’ils soient.

Mais qui peut bien être l’expert automobile ?

C’est avant tout un passionné de mécanique qui a décidé d’orienter sa carrière professionnelle vers sa passion.

Mais l’exercice de ce métier ne se résume pas à la seule passion. Son cursus scolaire lui inculque de solides bases techniques (Bac +2/+3) automobile ou industriel (parfois les deux).

Après être passé dans le monde de l’automobile ou agricole ou moto, ce bagage l’autorise à postuler au diplôme si toutefois son casier judiciaire est parfaitement vierge.

Après deux années de formation au sein d’un cabinet d’expertise, il peut se présenter à l’examen qui validera, si il le réussi, ses nombreuses années de formations et ses connaissances tant juridiques que techniques, comme organisationnelles.

Une fois le diplôme obtenu, l’expert automobile se déclare à son ministère de tutelle et obtient un numéro d’agrément qui lui permet d’exercer et de représenter l’État dans toutes les missions relevant des procédures VE, VGE, VEI (véhicule endommagé – véhicule gravement endommagé – véhicule économiquement irréparable). Tout dossier signé par un expert agréé doit comporter son numéro composé de VE  suivi de 2 fois 3 chiffres.

L’expert automobile est donc investi d’une mission de l’État dans l’exercice de ses fonctions.

Toute faute grave reconnue à l’expert automobile peut être sanctionnée par le retrait immédiat de son numéro VE par le ministère.

Pour rester connecté avec Autotribu