Quel financement choisir ?

De l’achat comptant aux formules pack, en passant par le crédit auto, la location longue durée, la location avec option d’achat, le crédit ballon, ce ne sont pas les formules de financement de votre futur véhicule qui manquent. Et à qui s’adresser ? Votre banque, votre assureur, votre vendeur/concessionnaire, tout autre organisme de financement : tous pourront proposer ces formules de financement.

Par ailleurs, avant de vous lancer dans l’achat d’un véhicule, il faudra non seulement évaluer votre capacité d’endettement en regardant l’impact des mensualités envisagées sur vos finances, mais aussi évaluer ce que représenteront les coûts d’entretien, de carburant, d’assurance, voire même de parking…

L’achat comptant

Ce mode de financement nécessite d’avoir l’épargne disponible au moment de l’achat, et a le mérite de n’entrainer aucun engagement sur la durée. Mais ce capital que vous vous apprêtez à investir aurait tout aussi bien pu être placé et vous rapporter de l’argent.

Et lorsque les taux d’intérêts sont très bas, un crédit, surtout de courte durée, aura un impact relativement faible sur la globalité de l’investissement que vous êtes prêt à consentir pour votre véhicule. Et souvent, le crédit est assorti d’autres avantages : assurance accident, chômage, décès.

achat-comptant.jpg

Le crédit auto

credit-auto.jpg

Le mode de financement le plus utilisé est le crédit classique, proposé aussi bien par les banques, les assureurs que les concessions. La banque pourra assortir le crédit d’éventuels tarifs plus avantageux pour son offre d’assurance, l’assureur fera l’inverse. Les concessionnaires auto/moto/camping-car proposent des crédits, souvent via la filiale du constructeur spécialisée dans le financement. Il est fréquent que la souscription du crédit, ou même de seule une partie de ce financement auprès de votre cessionnaire vous permette d’allonger la durée de garantie du véhicule, pour quelques Euros de plus.

Si le crédit porte la mention « affecté », cela signifie qu’il servira exclusivement à l’achat de votre véhicule. Il ne faudra pas oublier de spécifier sur le bon de commande que l’achat définitif est conditionné à l’obtention de ce crédit. Cela n’empêchera pas le vendeur de vous demander un acompte à la commande. Mais il devra vous le rembourser si vous vous rétractez dans les délais (14 jours légalement) ou si le crédit vous est refusé.

Dans tous les cas, l’offre de crédit peut être assortie de frais de dossier, qui peuvent être négociables, surtout si le crédit est plutôt de la forme «  crédit à la consommation », c'est-à-dire non spécifique à l’acquisition d’un véhicule. Parmi les avantages de ce type de crédit, on trouve souvent des taux d’intérêts plus avantageux, et il est adapté pour acheter le véhicule à l’étranger, par exemple via un mandataire.

La location avec option d’achat (LOA)

Le leasing, ou location avec option d’achat, est une location du véhicule d’une durée de 2 à 5 ans, pour un kilométrage prévu à l’avance. A l’issue du contrat, vous pouvez acheter le véhicule pour un prix convenu à l’avance. La LOA ne nécessite aucun apport et peut être en ce sens un bon choix, mais elle peut aussi coûter cher en définitive. Dans le cadre d’une LOA, le véhicule reste la propriété de la société de location, mais vous devrez néanmoins vous acquitter des frais d’immatriculation. Pour cette même raison, en cas de sinistre avec le véhicule, c’est le loueur qui sera directement indemnisé par votre assurance.

Le contrat devra impérativement comporter la date de signature, indiquer la durée, la description du bien concerné et son prix réel, le montant et la périodicité des loyers, la valeur résiduelle (c'est-à-dire le prix de rachat à terme), ainsi que le coût global (total des loyers sur la durée de location + valeur de rachat + assurances). Les conditions de rupture anticipée de la location seront spécifiées.

Vous pouvez en général acquérir le véhicule à tout moment (après quand même une période minimale de location indiquée dans le contrat), ou au terme du contrat pour le montant de la valeur résiduelle, déduction faite de l’éventuel dépôt de garantie initial. Si vous ne souhaitez pas conserver le véhicule à la fin du contrat, tout dépôt de garantie sera aussi remboursé.

location-avec-option-achat.jpg

La location longue durée (LLD)

location-longue-duree.jpg

Si vous changez souvent de véhicule, ou tout simplement n’en souhaitez pas la propriété, alors la LLD peut être une bonne option. Mais encore faut-il bien choisir son contrat. 

Le contrat LLD, d’une durée de 1 à 5 ans, prévoit un loyer (mensuel par exemple) fixe pour toute la durée du contrat, pour un kilométrage annuel prédéterminé. Le loyer est calculé sur la base du prix initial du véhicule, de sa valeur résiduelle en fin de location, de la durée de location, du kilométrage prévu et des services compris, en général au moins l’entretien voire aussi l’assistance et l’assurance.

La grande différence avec la LOA, formule précédemment exposée, c’est l’impossibilité de conserver le véhicule au terme de la location.

Le crédit ballon

C’est un type de financement assez proche de la LLD, qui mélange les caractéristiques d’une location et celles d’un crédit classique, mais avec souvent au global des loyers plus faibles. Mais vous ne devenez jamais propriétaire du véhicule, car vous ne remboursez que les intérêts liés au prêt du véhicule, et vous devrez dès le départ faire un apport personnel allant jusqu’à 20 % du prix du véhicule. Et contrairement au dépôt de garantie dans le cadre d’une LOA, cet apport est définitivement perdu.

Comme pour un crédit, vous pourrez décider de rembourser totalement ou partiellement avant l’échéance, avec un ajustement à la baisse de vos loyers dans ce second cas de figure.

Mais comme dans une LOA, vous pourrez conserver le véhicule à l’issue de la location, pour un montant prévu initialement au contrat si vous voulez en devenir propriétaire, ou éventuellement prolonger la location.

Financièrement, le crédit ballon est avantageux si pour vous la propriété du véhicule importe peu. Puisque vous n’avez pas l’amortissement à financer, les loyers plus bas vous permettront de rouler avec un véhicule plus haut de gamme, entretien compris. Mais c’est aussi un peu un engrenage : comme vous ne capitalisez jamais sur le véhicule que vous conduisez au quotidien, le jour où vous souhaitez revenir à la formule de l’achat pur et simple, il n’y aura pas de revente de l’ancien pour financer partiellement le nouveau.

Par ailleurs le concessionnaire, qui ne souhaitera pas que son véhicule perde trop de valeur pour s’assurer une meilleure revente à l’issue de votre location, imposera fréquemment un kilométrage annuel assez restrictif, assorti d’un prix de revient du kilomètre supplémentaire assez prohibitif en cas de dépassement.

credit-ballon.jpg

La Pack Auto

pack-auto.jpg

Cette formule tout-en-un est séduisante car elle permet en une seule mensualité de couvrir tous les frais liés au véhicule. C’est une offre globale qui est plutôt destinée à l’acquéreur d’un véhicule d’occasion, et qui est en général proposée par les concessionnaires, mais aussi certains organismes de crédit. Cette solution intègre le prêt, assorti en général d’une extension de garantie constructeur, l’assistance et l’entretien pendant toute la durée du crédit, et même souvent l’assurance du véhicule, avec l’ensemble des formalités administratives gérées par votre vendeur.

Mais veillez à bien comparer les offres, car les tarifs sont assez hétéroclites, les mensualités sont élevées car elles incluent l’entretien (mais ce peut être un avantage sur l’achat d’un véhicule d’occasion plus sujet à pannes), et le choix de l’assurance est restreint car obligatoirement tous risques.

Pour rester connecté avec Autotribu